[Livre] La chute des Géants de Ken Follett

la chute des géants

Fiche technique du livre :
Auteur : Ken Follet
Genre : Historique
Année d’édition : 2010
Edition : France Loisirs / Robert Laffont
Prix : De 11,20€ à 24,50€ TTC
Langue : Française
Nombre de pages : 1003 pages

Résumé :
En 1911, alors que les grandes puissances vivent leurs derniers instants d’insouciance, cinq familles (américaine, russe, allemande, anglaise et galloise) vont se croiser, s’aimer, se déchirer au rythme des bouleversements de l’Histoire. Cette gigantesque fresque brasse toute la gamme des sentiments humains et dresse une galerie de portraits saisissants : des personnages exceptionnels, passionnés, ambitieux, attachants, tourmentés, qui bravent les obstacles et les peurs pour s’accomplir en dépit de tragédies qui les emportent. Une épopée entre saga historique et roman d’espionnage, histoire d’amour et lutte des classes.

Mon avis :
Ça faisait longtemps que j’avais envie de me lancer dans un gros pavé (parce que de ce point de vu là, il n’y a pas vraiment d’autre mot) et si j’ai craqué pour se roman là, c’est surtout pour son point de vu historique.
C’est le premier Ken Follett que je lis, mais certainement pas le dernier. Déjà, je vais finir  cette série sur le siècle dernier Il faut dire que l’auteur a su nous attacher au personnage, et que l’on sent que leur histoire n’est pas fini, qu’il manque un petit bout (ou gros) que sont les deux livres qui finissent la trilogie.
Ce livre m’a beaucoup plu, d’abord grâce à ce côté historique qui forme le livre. Mais aussi grâce a ces familles qui se rencontrent, en bon ou mauvais thermes, vivent au gré des événements, qui sont pour la plupart très bien expliqué.

On m’avait dit, tu vas voir ces dialogues sur la politiques sont parfois extrêmement long et gène un peu la lecture etc etc… Et bien je n’ai pas trouvé. Peut-être qu’après avoir lu les Misérables, avec le passage interminable sur Waterloo, j’étais vaccinée mais je les ai trouvé très bien amené, pas trop lourd ni rien, sous forme de dialogue. En plus, j’ai pu recouper les informations donnée avec mon programme d’histoire x)
Ce livre possède énormément de points positifs, on a également eu l’impression que l’auteur n’a pas eu de difficulté à jongler entre les personnages, qui sont pourtant nombreux. Je pensais que moi par contre, j’allais avoir du mal… En fait, je n’ai pas eu de problème ! J’ai eu une petite préférence pour Grigori, son histoire avec son frère et l’amour qu’il a envers Katerina, et en même temps le combat qu’il mène au sein de son pays…
D’ailleurs, il y une chose qui m’a énervé, peut-être un peu plus vers la fin… Mis à part la famille Williams, toute les familles font partis de la haute société, ou bien côtoient les plus grands, même les frères Pechkov, ils commencent dans une usine mais finissent quand même aux côtés de Lénine ou en dirigeant de bars. Gus travaillent pour le président des Etats-Unis, et Fitz est invité au même réception que le premier ministre anglais… Entre ces deux là et Lénine, c’est vrai que ça fait un peu beaucoup… Sans compter que les autres personnages sobt eux aussi vien armés ! C’est peut-être le seul, mais pas des moindre parce que ça m’a vraiment ‘énervé vers la fin, défaut que j’ai trouvé.

Hâte quand même de lire le second tome , comme dit plus haut pour connaître l’histoire des personnages d’abord, mais aussi parce que j’aime beaucoup l’histoire du 20ème siècle, particulièrement la seconde Guerre.

 Ma note :  ♥♥♥♥

Publicités